• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Archive pour octobre 2011

Yussef Jailolo, dit l’Indonésien

Dimanche 16 octobre 2011

thumbnailca04z4zh.jpg  p. 382  volcan.jpg

Où a été emprunté le nom de ce personnage ? Homme plutôt baraqué et au teint métissé, à la stature trapue et au facies plat, tenancier de la boîte de nuit, le Darling, et accessoirement exécutant, qui n’en est pas à son premier contrat, des basses œuvres de Mr. Edouard. Sbire n’hésitant pas à appliquer à Jennifer une claque magistrale qui lui entrouvre la lèvre, à la menacer, avec une impassibilité glaciale, de lui ouvrir la gorge à l’aide d’une paire de ciseaux, prédateur habile à manier le rasoir et à laisser sa marque, et assez sadique pour écraser et maintenir le dard surchauffé d’un cigare sur la poitrine de la danseuse. 

Son nom est l’occasion d’aller faire un tour en Indonésie, le plus grand archipel du monde constitué de 13 700 îles, dispersées sur 5 000 km d’ouest en est entre l’Océan Indien et l’Océan Pacifique. Les Moluques, situées à l’est, sur ces marges où le monde malais vient mourir au bord du Pacifique, comptent environ 1 000 îles, surnommées autrefois les îles aux Epices. L’une d’elles s’appelait Jailolo. 

Elles furent jadis l’objet de convoitises et d’âpres querelles entre les nations, de l’Europe à la Chine, pour l’appropriation du marché des épices, clou de girofle et noix de muscade. Les sultanats rivaux se disputèrent entre eux le monopole des holothuries, poissons appelés concombres des mers, des perles, de la nacre et des oiseaux de paradis. On y échangeait aussi le bois de santal, l’étain, l’or, les écailles de tortue et les plumes d’oiseaux contre des produits de l’Inde ou de la Chine : vêtements de coton, parures de soie, porcelaines et cuivres. A propos des voyages de Magellan, on possède des Lettres des rois de Jailolo, Ternate et Makian à Lopo Soares de Albergaria, gouverneur de l’Inde portugaise (1518).  

Sur l’île de Jailolo, aujourd’hui Halmahera, s’élève le volcan éteint Jailolo (1130m). Précisons que l’Indonésie en compte près de 400 dont plus de 120 sont en activité. Autant de bouches par lesquelles Mambabaya, le créateur suprême qui équilibre la terre et l’espace, crache sa colère. On se souvient du tsunami du 26 décembre 2004, lequel a provoqué une fracture de 1 000 km de long au fond de l’Océan Indien. Sa forêt attire les chasseurs de papillons  et les amateurs de splendides orchidées. On y a observé une éclipse annulaire de Soleil du 10-11 juin 2002. Et l’on n’y compte plus les églises incendiées et les heurts sanglants, jusqu’à trois mille personnes, entre chrétiens et musulmans, la majorité de la population de cette île étant musulmane : ce qui a valu à notre personnage le prénom de Yussef. 

Kilinga : la danseuse africaine

Mardi 4 octobre 2011

6.jpg  p.401  3.jpg 

 Et voici celle qu’à partir de ce soir vous attendrez tous : Kilinga !

« Kilinga » est le nom de la danseuse qui remplace Jennifer au Darling. Pourquoi avoir choisi ce nom ?

Par ses sonorités, il évoque l’Afrique, et particulièrement le Congo, où il désignait ce qu’on appelait la Province Orientale. En Tanzanie, c’est celui d’un site touristique, une colline arrondie de 300 mètres de haut. Au Ghana, une petite ville à 300 km d’Accra porte ce nom. C’est aussi, en Centrafrique, la dénomination d’une épice, kilinga erecta, utilisée à des fins médicinales. C’est enfin un prénom fréquemment donné depuis le centre de l’Afrique jusqu’au Kenya et à la Tanzanie, d’où il a migré à Madagascar, et qu’on retrouve même en Océanie où on l’a donné à une des îles Fidji. Il incarne ainsi, à lui seul, la magie de tout un continent et suggère le type de beauté envoûtante de la danseuse annoncée.

Celle qui apparaît sur scène est en effet, si l’on peut dire, un bel animal de brousse. Surnommée la panthère noire, cette superbe femme au corps sculptural évolue, est-il écrit, avec la souplesse d’un félin, exhibant une croupe très rebondie qui, sous les spots, ressemble au repos à deux blocs d’anthracite, mais dont les muscles, dès qu’elle bouge dans la pénombre, jouent avec une élasticité fort suggestive. Que sera-ce, dit l’animateur, quand elle découvrira ses seins de bronze et que son corps totalement nu évoquera la danse lascive d’un cobra ensorceleur !   

On peut donc tout naturellement l’associer à notre personnage : une femme aux rondeurs fessières et pectorales attractives, un animal à l’allure féline offrant un pelage noir et luisant, une belle plante à la saveur épicée, dotée, sans aucun doute, de vertus médicinales en quelque sorte érectiles !