• Accueil
  • > Archives pour février 2010

Archive pour février 2010

À quelle date se situe l’action ?

Mercredi 24 février 2010

2.jpg  0.jpg 0.jpg 6.jpg

 Un faisceau d’indices convergents : treize à la douzaine !

- La situation générale : 

1- engagement de la G-B dans la guerre en Iraq 

2- explosion du prix du baril 

3- hausse du PNB chinois de 8 à 10% 

4- intervention d’Allah et allusion au terrorisme 

5- l’ère du pétrole s’achevait 

- Des faits précis : 

6- la présidence britannique en Europe  

7- l’hélico mis en service en 1996  

8- la crue plus récente en 2003  

9- p.545/548 le shoot to kill en réaction à la mort de Menezès en juillet 2005  

10- p.527 l’interdiction de la chasse à courre en 2005 

11- Enfin, p.312, l’article du Sunday Telegraph mentionné dit que les décès dus à la cocaïne sont passés de 19 en 96 à 139 morts en 2002 ; or le roman dit 150 à ce jour 

12- L’article lui-même est de novembre 2005 

- Conclusion : 

13- l’édition du roman est datée de juillet 2007.

Quand on sait le parcours du combattant nécessaire pour se faire éditer, la date de 2006 s’impose !  

Club de lecture 44 

L’hydrolienne, éolienne sous-marine

Dimanche 21 février 2010

hydrolienquimper.jpg Quimper hydroliennessst.jpg SST

Et connaissez-vous ce concept qui s’inspire de nos usines marée motrice ? 

Les hydroliennes exploitent l’énergie des courants de marées. Une source d’énergie particulièrement intéressante car elle est régulière et inépuisable. Comme l’éolien utilise l’énergie cinétique de l’air, l’hydrolien utilise l’énergie cinétique de l’eau.

La production d’électricité est prévisible, puisque les marées peuvent être calculées à l’avance. Les courants marins constituent une ressource énergétique intéressante car la densité de l’eau est importante, 1 000 fois supérieure à celle de l’air.  

Pour information : 

- Le projet d’hydrolienne de la société Hydrohélix Énergies (France) 

Créée en 2000 à Quimper, Hydrohélix projette de construire des hélices activées par la marée d’une puissance de 1,2 mégawatt chacune, l’équivalent d’une grosse éolienne. 

- Le Semi-Submersible Turbine (SST) de la société TidalStream (Royaume-uni) 

Jean-Michel L.

Un nouveau projet off-shore hybride gaz/éoliennes

Jeudi 18 février 2010

 unnouveauprojetgazeteoliennesenmerdirlande.jpg

Connaissez-vous cette machinerie qui, à l’instar de nos chaudières « gaz et bois », couple gaz et énergie du vent ? 

En Mer d’Irlande


Le Department of Trade and Industry (DTI, Ministère du commerce et de l’industrie) a validé, le 8 février 2007, le projet de développement d’un parc énergétique hybride gaz/éoliennes au large des côtes de Cumbrie au nord-ouest de l’Angleterre. Ce parc baptisé « Ormonde » et développé par l’entreprise Eclipse Energy sera en mesure de produire jusqu’à 200 MW d’électricité (de quoi alimenter 150.000 foyers britanniques), la moitié de cette énergie provenant des éoliennes installées. 

Inspirons…-nous de tous ces exemples. 

Fred M. 

Stations off-shore et parc d’éoliennes

Dimanche 14 février 2010

 eoliennesoffshores.jpg     P.24   

Le projet London Array en développement dans l’estuaire de la Tamise sera en 2010 la plus vaste ferme éolienne offshore au monde. Sur 232 km², 341 éoliennes.

13-12-2007 

La Grande-Bretagne envisage 100 % d’électricité domestique éolienne 

Bien que disposant du potentiel éolien le plus important d’Europe, la Grande-Bretagne ne s’intéresse à cette énergie que depuis peu. Toutefois, l’évolution est rapide et après l’estuaire de la Tamise avec l’installation d’une capacité éolienne proche de 1 300 MW, soit une puissance équivalente à un réacteur nucléaire, un plan vient d’être présenté pour couvrir l’intégralité des besoins des foyers britanniques avec des aérogénérateurs disposés le long des côtes, d’ici 2020. 

L’annonce de l’avant-projet a été faite par John Hutton, le secrétaire d’Etat aux Entreprises et à l’Energie, avec le déploiement de 7 000 éoliennes offshores permettant de produire jusqu’à 25 gigas watts d’électricité d’ici 2020, en plus des 8 GW déjà prévus pour 2014. Ce projet verrait l’implantation de 2 éoliennes géantes tous les miles (1,6 km), avec des fondations par 60 m de profondeur maxi. 

L’île de Jersey

Mercredi 10 février 2010

jersey.gif P.112

C’est au bord de hautes falaises dominant la plaine liquide qu’il l’avait prise par les épaules, puis par la taille, et ils étaient restés ainsi enlacés dans le vent.

 Au nord, la côte est en effet spectaculaire : elle s’étend de la baie de Giffard à l’ouest jusqu’à celle de Rozel à l’est. La promenade passe devant le lieu le plus élevé de l’île, qui s’appelle Les Platons, ainsi que par la crique des anciens contrebandiers de la baie de Bouley. 

Les falaises y sont enjambées par des sentiers bordés de bruyère, de fougères et d’ajoncs… qui méritent bien une pause sentimentale… Je pensais à la petite grève de Lecq où le sable rose contraste avec le bleu de la mer, mais elle est encastrée entre les hautes falaises et protégée du vent : ce qui ne colle pas avec le texte. Alors, je penche plutôt pour les dunes de la grande baie de St Ouen à l’accent presque désertique : un endroit romantique à souhait ! 

Puis dans l’après-midi, du côté de Saint-Aubin, ils s’étaient embrassés pour la première fois… dans l’éblouissement du soleil… 

  Baie de St Aubin : La ville de Saint Aubin est dotée d’un fort, construit dans les années 1540 pour protéger le port et la baie : son populaire front de mer offre des vues inégalées du fort de St-Aubin, d’Elizabeth Castle, de la marina ou de St Helier. A l’autre extrémité de la baie, formant un contraste saisissant avec l’animation du port de plaisance, se trouve le charmant village de pêcheurs de Saint-Aubin. Les riches marchands qui avaient fait fortune avec les flottes de thoniers de Terre-Neuve ont fait construire leurs demeures sur les remparts, lesquels accueillent aujourd’hui les touristes affamés d’une autre génération, en leur proposant un choix gastronomique de restaurants et de bars. 

Le vaste croissant de sable de la baie de St Aubin, avec ses magnifiques plages de sable, ses criques reculées, ses falaises impressionnantes et ses panoramas rocheux  menaçants, a donc tout pour séduire nos deux tourtereaux.  

Valentine

Souvenirs, souvenirs…

Samedi 6 février 2010

trafalgarsquare1.jpg       pubsoho.jpg

Londres : Trafalgar Square 

p.277 : C´est une place où passe un trafic monstre : heureusement qu’une partie piétonne est réservée au milieu, l´esplanade du musée, construit sur l’emplacement des anciennes écuries royales. 

On y trouve la célèbre National Gallery, l’un des plus importants musées de Londres ; l’église anglicane St Martin-in-the-Fields ; une statue du roi Jacques II, costumé en imperator, oeuvre du sculpteur Pierre van Dievoet. Au milieu de la place, deux fontaines monumentales, éclairées par des projecteurs de différentes couleurs avec, au centre, une colonne au sommet de laquelle a été érigée une statue de l’amiral Horatio Nelson, mort à la bataille de Trafalgar, entourée par quatre sculptures de lions protégeant la statue de l’officier.

Soho 

p.274 J’imagine fort bien Jennifer et William allant goûter une de ces excellentes bières que sont les Timothy Taylor, les London Pride ou la fameuse Guinness (tiède of course !) dans des pubs légendaires comme le « Spice of Life » : dans sa cave jouait un certain Bob Dylan, ou le « The Dog and The Duck » : cette vieille enseigne évoque le temps où Soho n’était qu’un terrain de chasse, ou encore le « The Coach and Horses » ou le « French House »… 

Merci de ce jeu de piste d’un type nouveau, qui m’a remémoré une de ces mêmes balades faite avec mon ex !!! Santé ! 

Rémi 

Ecologie

Lundi 1 février 2010

marais.jpg  P.25

 Quant à moi, la route de Cantorbéry à Gravesend m’a déjà convaincue de l’ambiance sauvage des descriptions ainsi que de toute la portée du combat écologique pour préserver ces splendides marais ! 

- Et ce, (p.25) grâce aux accords de Ramsar en Iran et (p.14) à la fameuse directive 79/409 qu’on ne peut inventer ! et (p.25) à Natura 2000 : le Royaume-Uni comprend le plus de sites : 169, dont le nôtre ! 

 

Thames Estuary and Marshes. 05/05/00; England; 5,589 ha; 51°29’N 000°36’E. Special Protection Area/ EC Birds Directive; SSSI. The site comprises a complex of brackish, floodplain grazing marsh ditches, saline lagoons and intertidal saltmarsh and mudflat along the River Thames between Gravesend and Sheerness in Essex and Kent

Comprenez : endroits saumâtres, terrains inondables, vaines pâtures, marais, lagunes, marais salants et zones vaseuses entre deux marées…  

Isabelle